21 mai 2006

L’ORIGINE DE L’ESCLAVAGE

L’ORIGINE DE L’ESCLAVAGE

Par  Ogotemmêli   

En attendant les suites judiciaires de la énième affaire de chantage à l’antisémitisme fait à Dieudonné, je voudrais attaquer ici l’une des "étranges" manipulations historiographiques qu’elle a suscitées chez ses détracteurs et lyncheurs. En effet, au lieu de dire précisément en quoi les propos visés consistent en de l’antisémitisme et de s’en tenir là, on tente notamment d’asséner que le Nègre est le propre loup du Nègre (et que par ailleurs, ou en conséquence, le Juif n’y est pour rien dans cette misère nègre...). Ce faisant, on accrédite ce que l’on prétend nier : que le fond du problème est bel et bien "le malaise noir" (mais pas dans les termes où les média l’ont formulé pour ces Noirs), et non pas un antisémitisme juridiquement introuvable de Dieudonné. Il en va ainsi de la supercherie sur l’origine de l’esclavage. Or, en s’en tenant à ce qui est scientifiquement attesté, on a ceci :

1. le mot « esclave » procède étymologiquement de « Slave ».

2. Depuis Athènes, en passant par Byzance, et jusqu’aux Arabes, des Blancs vendaient d’autres Blancs en Asie occidentale ; région que nous appelons aujourd’hui (pour l’essentiel) Europe. Ainsi, des populations dites « Slaves » étaient l’objet d’un commerce d’êtres-humains par d’autres êtres-humains en Europe méridionale pendant deux mille ans avant le début de la Traite transatlantique.

3. A ma connaissance, cette Traite transeuropéenne est la plus ancienne jamais attestée. Par conséquent, jusqu’à preuve du contraire, l’esclave et la Traite sont deux institutions inventées en Europe. L’idée-fausse répandue selon laquelle l’esclavage a toujours existé partout, dans toute société, procède de ce que divers types de servitude humaine rencontrés chez les autres nations par des Blancs ont été hâtivement nommés avec les catégories de leur propre histoire. Introduisant ici, comme en beaucoup d’autres domaines, des distorsions épistémiques et une réduction eurocentriste de Tout au Même, indistinctement ; surtout lorsque ça les arrangeaient...

4. Les Arabes ont vendu d’autres êtres-humains, indifféremment de ce qu’ils fussent « Slaves » ou « Nègres » : la Traite arabe n’est donc pas exclusivement une traite de Nègres. Elle est le prolongement généalogique de la Traite transeuropéenne, dont les Arabes prirent le contrôle à d’autres protagonistes Blancs, en en diversifiant les « denrées », et en en élargissant le domaine géographique...

5. L’expérience millénaire de l’Europe en ce qui concerne l’achat-vente d’êtres-humains a été mobilisée dans le cadre de la colonisation des Amériques. Après maints essais sur diverses populations (y compris les autochtones), il est apparu que les Nègres étaient les mieux indiqués pour ce dessein. Ces Nègres firent donc l’objet du plus vaste commerce d’êtres-humains jamais entrepris, avec une férocité sans précédent. Par conséquent, la Traite transatlantique a indéniablement une filiation historique directe, quoique médiate, avec la Traite transeuropéenne. En général, cette dernière est pudiquement tue ; aussi n’ai-je jamais vu de chiffres et dossiers dans la presse quant à son ampleur, sa durée, ses modalités, causes et conséquences...

6. Il n’y a pas pire sottise que d’inventer une traite transafricaine, en vue d’occulter cette trame généalogique de l’esclavage et de la Traite, et de minimiser vaille que vaille les conséquences apocalyptiques du saignement séculaire de l’Afrique par l’Europe. Cette propagande raciste voudrait habiller les victimes en bourreaux, faire du Nègre le loup du Nègre, afin de dédouaner les protagonistes blancs, chrétiens ou juifs, d’un des plus horribles crimes contre l’humanité jamais conçus, organisés et réalisés. Sauf que si certaines nations amérindiennes ne sont plus de ce monde pour témoigner de la "Férocité blanche", la misère contemporaine d’une Afrique exsangue et néocolonisée exprime suffisamment la gravité DICIBLE de ce qu’elle a souffert et continue d’endurer depuis tant de siècles...

Posté par Jamimi à 22:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur L’ORIGINE DE L’ESCLAVAGE

    j'sui 1 peu bete mais...

    comment expliqué l'emergence des royaumes cotiers comme le djolof par exemple a l'époque de la traite, simplement parcequ'il echangeaient des esclaves contre des chevaux et des armes a feu. C'est de cette manière qu'ils ont réussit a s'agrandir et a dominer les royaumes de l'intérieur non? Sinon j'veu bien qu'on m'explique

    Posté par manu, 15 juin 2006 à 13:59 | | Répondre
Nouveau commentaire